Ambiguïté n°2 dun takfiri – Sheikh Ibn Baz autoriserait le port de la croix