Ambiguïté n°3 d’un takfiri – Les relations avec les pays mécréants